COMMENT LES FEMMES VIVENT-ELLES LA CONFIANCE EN SOI

Mis à jour : avr. 30



Les femmes manquent-elles de confiance en soi.

En effet par éducation ce n’est pas forcément la première des valeurs qu’on distille à une petite fille. L’éducation traditionnelle va plutôt mettre l’accent sur le fait de plaire et d’être gentille. La bonté et la douceur ont de tout temps été mises en avant.

C’était cela autrefois une bonne éducation, celle d’une fille bien née car il y avait une donnée extrêmement importante : il fallait marier cette fille ! Heureusement les mœurs ont évolué. Ouf !


Qu’en est-il aujourd’hui de la confiance en soi des femmes ?

Aujourd’hui les choses tendent à changer avec une certaine libération des mœurs, la recherche d’une certaine égalité. Le mot « certaine » ici est très important car dans les faits cela ne se révèle pas toujours être le cas. Les femmes continuent à manquer de confiance en elle et il ne faut pas croire que c’est forcément la faute des hommes mais plutôt celle d’une certaine éducation.

Cependant dans les faits, les exemples foisonnent dans les entreprises des différences de salaire et l’image de Wonder Woman continue à hanter beaucoup de femmes menant de front une vie professionnelle et une vie familiale.


Les femmes continuent à manquer de confiance en elle

Je dirai qu’à l’insu de leur plein gré les femmes développent cette capacité car elles font, elles agissent parfois même trop. Oui elles en font trop… ainsi à l’insu de leur plein gré elle développe de la confiance en elles car la confiance en soi se développe en faisant.

Comme dit le proverbe c’est en forgeant que l’on devient forgeron.


Mais il y a un hic…

Et c’est là que le bât blesse car elles n’ont pas toujours la conscience de cette confiance en elle. Pour ce faire il faudrait que bon nombre d’entre elles développent plus leur estime d’elles-mêmes. Là est vraiment le problème (bien plus que dans la confiance en elle).

L’estime de soi qui est la première étape pour construire une véritable et authentique confiance en soi, cet échelon de l’escalier manque bien souvent.

Bien sûr je parle ici d’une façon tout à fait générale. C’est une tendance sociétale mais bien sûr il y a des cas particuliers et heureusement.

Alors une question :

- Si vous êtes un homme connaissez-vous des femmes appartenant à ces 2 catégories ?

- Si vous êtes une femme, dans quel schéma vous reconnaissez-vous ? Si vous vous retrouvez dans le premier schéma, avez-vous envie de changer ?

On peut se demander alors :


Est-ce que la confiance en soi c’est plus une question au masculin ou au féminin ?

Est-ce qu’il y a autant de femmes qui manquent de confiance en soi que l’homme ?

Est-ce que génétiquement il n’y aurait pas une différence au niveau de la confiance en soi pour les hommes et pour les femmes.

Comment répondre à ces questions ?


La confiance en soi est une construction et non un héritage biologique

Voilà autant de questions dont la réponse est que la confiance n’a rien à voir avec le sexe, mais avec une certaine éducation. Oui la confiance en soi n’est pas génétiquement donnée. Il s’agit d’une construction.


L’importance de l’éducation est fondamentale

Pour certaines ou certains d’entre vous, vous avez eu la chance d’appartenir à des familles qui vous ont appris la confiance en vous. Pour d’autres au contraire vous faites parti(e)s de ces personnes qui n’ont pas eu la possibilité d’avoir un modèle de confiance en soi affichée par les personnes de votre entourage familiale que vous auriez pu « copier ». On dit plus exactement modéliser.


Alors est-il trop tard pour la confiance en soi ?

Non pas du tout ! ouf ! ça c’est une vraie bonne nouvelle car on peut apprendre celle-ci à tout âge de la vie comme on peut la perdre aussi si elle n’est pas suffisamment bien installée.

Qu’est-ce qu’une bonne confiance en soi ? Quelles en sont les ressorts ? n’implique-t-elle jamais de doutes ?

Voilà les questions que vous vous posez peut-être ? Il serait trop long de détailler ici chacune de ces questions. Ce que je peux vous répondre de façon globale c’est que la confiance en soi requiert de se connaître et de savoir là où l’on peut aller avec aisance et là où la zone de risque est trop importante et où des apprentissages vont peut-être être nécessaires.

En tout cas retenez ceci et cela me semble très important à énoncer clairement la confiance en soi n’appartient ni aux hommes ni aux femmes mais à ce qui l’ont reçu en héritage ou à ceux qui sont suffisamment motivés pour acquérir ce modèle et nettoyer les blessures engendrées par leur manque de confiance.


Nous avons tous une part de féminité, que nous soyons hommes ou femmes.

A l’intérieur de nous sommeille une dualité. Celle du féminin et du masculin. En deux mots le féminin s’incarne plus dans le recevoir, l’abandon et le masculin dans la force, la pénétration.


Qu’est-ce que féminin par rapport à la confiance en soi ? Je le verrai plus dans l’acceptation et la prise en compte des qualités intrinsèques à chaque individu. Il consisterait à se voir avec toutes ses qualités et à les accepter.

Ce qui nous fait le plus peur c’est justement cette puissance qui est en nous et que par éducation nous avons appris à dénier.

Il faut être humble, réservé(e).

Et quel serait le masculin par rapport à la confiance en soi : il consisterait à avoir la force de se regarder et de changer ce qui ne va pas. Car ce n’est pas toujours évident de regarder en face ses difficultés et de faire le nécessaire pour évoluer. Le confort est parfois de rester les deux pieds dans le même sabot et de ne pas voir que l’on avance en claudiquant.


Imaginez le beau mariage du féminin et du masculin en vous :

Voir notre force et notre vulnérabilité en même temps, prendre en compte l’une et l’autre car comme dans une médaille il y a l’endroit et l’envers.

La confiance en soi est-elle le vrai problème chez les femmes ?

Je répondrai par la négative. Je crois qu’en premier lieu, pour beaucoup de femmes il s’agit d’apprendre à s’aimer. Beaucoup de femmes agissent perpétuellement dans notre société. Si autrefois on leur avait fait croire qu’elles n’étaient pas capables de penser ou même de faire des études, les choses ont bien changé et une éducation égalitaire au niveau scolaire leur a permis de prendre confiance en elle. Beaucoup de femmes savent qu’elles peuvent réussir aussi bien que les hommes.

Des croyances négatives qui interfèrent avec la confiance en soi

Par contre il reste encore en beaucoup d’entre-nous des croyances négatives sur le fait qu’être une femme c’est moins bien qu’être un homme. Bien des mères de savent pas donner autant d’amour à leur fille qu’à leur fils et des études ont même prouvé que la façon dont une mère tient son enfant fille ou garçon est différente avec bien souvent (mais ce n’est pas toujours le cas) plus de proximité avec le garçon qu’avec la fille.

Les inégalités restent et revendiquer sa confiance en soi c’est se permettre de lutter contre ces inégalités car là par contre nous n’en avons pas fini avec celles-ci dans le monde du travail ou dans la famille, ou encore dans l’accession au pouvoir.


Pourquoi c’est important de revendiquer sa confiance en soi ?

Tout simplement parce que la confiance en soi fait partie de notre puissance personnelle. Si nous sommes conscients que nous avons tous une puissance personnelle bien différent les uns des autres et que défendre celle-ci c’est en même temps défendre son unicité et notre valeur, et ce que nous soyons femme ou hommes.

N’était rien de plus beau que de laisser se développer en nous et éclore notre unicité est notre valeur autrement dit notre puissance personnelle ?

Merci de vos commentaires par rapport à cet article j’ai hâte de vous retrouver la semaine prochaine et de vous proposer une vidéo sur la confiance en soi au féminin et au masculin.

D’ici là porter-vous bien. J’aurais plaisir à vous retrouver la semaine prochaine.

Et n’oubliez pas de mettre du soleil dans votre tête au masculin et au féminin !

Le mois de mars tire à sa fin et avec lui cette réflexion sur la confiance en soi au féminin. Comme je vous l’ai dit j’aurais également des choses à vous dire sur la confiance en soi au masculin. Pour résumer un peu ce que nous avons dit :


Il n’y a pas de sexe pour avoir confiance en soi.


Nous sommes tous à égalité à ce niveau-là. Aucun des deux sexes n’est programmé pour avoir plus ou moins confiance en soi. Le problème vient plutôt à un niveau éducatif bien que nous ayons les mêmes capacités de part et d’autre. Ses capacités ne sont nullement biologiques.